salaire d'un community manager freelance

Salaire d’un Community Manager Freelance [Les chiffres]

Le monde du numérique ouvre de nombreuses possibilités en terme  d’emploi et d’opportunités de rémunération intéressantes. Le métier de community manager en est un parfait exemple. Si ce métier était très peu connu, il y a de cela quelques années encore, il est aujourd’hui l’un des plus convoités. L’une des premières questions que se pose la plupart des personnes qui s’y intéressent est quel est le salaire d’un community manager freelance ?

Le fait d’exercer en freelance peut conduire à faire des erreurs d’estimations de prix et à faire payer une prestation en dessous de sa valeur réelle. Si toi aussi tu as besoin d’être mieux éclairé sur cet aspect avant de te lancer, cet article te sera très utile.

Un petit aperçu du métier de community manager freelance

Même si c’est une activité plus connue qu’avant, avant de parler du salaire d’un community manager freelance, il faut bien s’assurer de savoir de quoi nous parlons . Pour mieux t’orienter et parfaire tes connaissances sur le sujet, il est primordial de passer par une présentation du métier de community manager. Ce n’est qu’un petit détour avant d’arriver à bon port.

Qu’est-ce qu’un comunity manager ?

Le community manager est ce professionnel qui est en charge de la réputation en ligne d’une entreprise ou d’une personnalité publique. Il doit veiller à développer la communauté en ligne d’une entité tout en s’assurant d’acquérir de nouveaux clients et de fidéliser ces derniers. Le community manager, pour une entreprise aujourd’hui, est d’une absolue nécessité. Dans un monde où les réalités virtuelles connaissent une expansion de plus en plus importantes, il est difficile, voire impossible de réussir une activité à but commerciale sans passer par le numérique.

Il n’existe pas de profil type pour un community manager. Certains professionnels ont soit fait des études dans le domaine de la communication ou dans celui du marketing. Généralement, aucun diplôme n’est exigé pour exercer ce métier, ce qui n’empêche pas de s’orienter vers une formation professionnelle. C’est un domaine dans lequel bien des femmes s’épanouissent. Mais alors concrètement, quelles sont les missions d’un community manager ?

Quel est le rôle du community manager ?

De façon générale, les différentes tâches qui sont attendues d’un community manager tournent autour de neuf points essentiels. Elles sont propres à tous les community managers. Il peut y avoir d’autres missions spécifiques qui s’y ajoutent. Il faut retenir que ces missions sont définies bien souvent par le client. Au nombre des missions classiques du community manger on peut citer :

Veiller à collecter des informations

Cette tâche est d’une extrême importance. Elle consiste à collecter toutes les informations relatives à la marque du client qui circulent sur la toile. Le community manager doit être constamment informé de l’actualité et des mouvements de la concurrence pour assurer son rôle avec efficacité.

Définir une bonne stratégie digitale

Il doit pouvoir conseiller sur la meilleure stratégie de communication digitale pour mettre en avant la marque du client sur la toile.

Maitriser l’utilisation des outils pouvant servir à mener à bien sa mission

Hootsuite, Tweetdeck, Canva, Facebook Business Manager, Google Analytics, Buffer…

Animer une communauté

C’est pour cette raison précisément que les entreprises engagent les community managers. Généralement, il est difficile pour le client de pouvoir développer une interaction active avec les internautes. C’est un travail fastidieux qui exige du temps et des compétences. Avec un professionnel capable de s’en occuper, le client est sûr d’avoir un meilleur résultat.

Produire du contenu

Le contenu d’une page, d’un compte ou d’un site est l’élément qui permet d’accrocher ou de faire fuir les internautes. Le community manager doit donc créer des textes, des images, des vidéos, des podcasts qui vont servir à alimenter les réseaux sociaux de l’entreprise.Donc, pour être un excellent community manager, il faut disposer de plusieurs cordes à so arc.

Il faut être doué en rédaction web, en graphisme, en montage vidéo… À défaut de pouvoir le faire toi-même, tu peux te faire accompagner par des personnes douées en la matière. Ces différents contenus doivent être conçus sur la base de la ligne éditoriale de l’entreprise.

Maitriser les bases du SEO

Le SEO (Search engine optimization) (optimistion des moteurs de recherche) est nécessaire pour une position optimale dans les moteurs de recherches. Un community manager ne peut se passer d’en maîtriser les rouages.

Avoir de la facilité à créer des contacts avec des bloggeurs et influenceurs

Cette ouverture à ce type d’acteurs sur la toile est un précieux atout pour atteindre un public plus large. Leur communauté étant encline à écouter leurs conseils, il suffit que ces bloggeurs parlent de l’entreprise pour favoriser l’intérêt d’un nombre plus grand.

Prévoir des évènements régulièrement

Pour des internautes réactifs, il faut un community manager qui ne manque pas d’idées en matière de concours, de lives, de séances de dégustations privées…

Liberté digitale

Accède à la Masterclass Gratuite

Prends ta liberté et pars voyager grâce à ton téléphone​

Quels sont les traits de caractères d’un bon community manager ?

Un bon community manager doit faire preuve d’une organisation remarquable. Il a des missions à exécuter à des heures spécifiques. Sans une bonne planification, un sens poussé de l’ordre et de la bonne gestion du temps, il risque de faire piètre figure.

Outre cette qualité, le community manager doit avoir une certaine aisance relationnelle. Il doit être prêt à pouvoir gérer rapidement les situations humaines et avoir des compétences pour contenir des conflits. Pour des clients qui ont une certaine notoriété, c’est un trait de caractère indispensable, car il en va de leur réputation. Il doit donc pouvoir être diplomate en toute circonstance. C’est une réalité non négociable.

Le salaire d’un community manger freelance dépend aussi de sa créativité qui est indispensable dans ce domaine. Il faut faire preuve d’ingéniosité humaine dans un milieu où la concurrence est très forte.

Le community manager qui évolue en freelance doit faire preuve de rigueur. Il doit être capable de travailler efficacement sans supervision. Il lui faut être patient, résistant face aux épreuves du stress et de la pression et posséder un mindset positif.

Pour finir, le community management doit être prêt à actualiser en permanence ses connaissances pour donner le meilleur de lui-même. Le monde du digital est continuellement en évolution. Les créateurs ne cessent d’innover et de mettre à la disposition des community manager des outils pouvant rendre leur travail plus efficace.

Pourquoi opter pour le freelance ?

Le freelance et les métiers du numérique sont semblables à une paire de chaussettes. L’une valorise l’autre. Aujourd’hui, le rédacteur web, le web designer, le graphiste, le web marketer représente des professionnels qui se sont approprié le concept du freelance et parviennent à en profiter. Cette forme d’auto-entrepreneuriat est un régime simplifié de création d’entreprises qui promet de nombreux avantages.

Aujourd’hui beaucoup préfèrent fournir leur service sur la base de contrats ou de projets. Ces personnes sont engagées par des entreprises, peu importe leur taille ou leur type. Si le freelancing est répandu aujourd’hui c’est bien parce qu’il s’agit d’un système qui permet une certaine autonomie. Le community manager en freelance est libre de décider de ses heures de travail, de son cadre de travail et il dispose de l’indépendance nécessaire pour avoir d’autres activités en parallèle. Cette flexibilité lui permet d’agrandir son portefeuille.

Le community manager est libre de travailler autant qu’il veut. Sa rémunération dépend du temps qu’il aura investi dans sa profession. Elle n’est aucunement plafonnée. Avoir la possibilité de choisir un client est un luxe que ne peuvent pas se permettre certains professionnels. Eh bien, le community manager en freelance peut décider des clients avec qui il veut travailler. C’est un atout qui pèse lourd sur la balance des avantages.

Le freelancing est ouvert à toutes les personnes voulant exercer dans le domaine du community management. Il est important avant de t’y lancer d’avoir une bonne maîtrise des missions que tu souhaites proposer à ta clientèle au risque de n’enchaîner que des mauvaises expériences.

Comment définir son tarif en tant que community manager freelance ?

Maintenant que nous avons éclairci certaines notions, parlons du salaire d’un community manager freelance. La définition de ton prix en tant que community manager indépendant ne doit pas reposer sur une estimation hasardeuse. Comme toutes prestations il y a des points importants sur lesquels se baser avant de pouvoir fixer un tarif :

Le profil : un élément clé pour fixer son tarif

Lorsque le community manager a une certaine notoriété et que son travail bien fait lui a bâti une bonne réputation, il est libre de fixer un tarif qui s’élève au-dessus de celui d’un professionnel qui vient de se lancer à son compte. Si donc ton profil est de nature à intéresser les clients, n’hésite pas à le monétiser dans la mesure du raisonnable.

Combien de réseaux sociaux à gérer ?

Un community manager doit être capable de prendre en charge efficacement la gestion de plusieurs comptes pour un seul et même client sans que cela puisse poser un problème. Cela demande certainement plus d’efforts et plus de temps. En toute logique, cette tâche mérite donc une contrepartie monétaire conséquente.

Quel type de contenu à produire ?

La production de contenu est l’une des tâches les plus importantes du community manager. En discutant avec ton client, tu dois pouvoir être en mesure de savoir clairement ce qu’il attend de toi et surtout ce qu’il espère que tu produises comme contenu sur ses comptes.

Un client qui veut que ton rôle en tant que community manager ne se limite qu’à la gestion des commentaires ne paiera surement pas le même tarif qu’un autre qui exige de toi un contenu rédactionnel quotidien. La production de contenu audiovisuel exige par exemple un investissement particulier et une potentielle collaboration avec d’autres professionnels (monteurs, graphiste…). C’est un travail qui doit être facturé en bonne et due forme.

La gestion des commentaires

La gestion des commentaires est une aptitude qui requiert un savoir-faire particulier, surtout s’il est question d’un compte professionnel. Le but est simple. Il faut répondre aux commentaires des internautes de manière à favoriser la création d’un lien et à les mettre en confiance. Les commentaires que l’on retrouve sur une page ne sont pas toujours bienveillants.

Face à des commentaires négatifs et méchants, il faut du tact pour apporter des réponses convenables. Le community manager est la personne idéale pour une bonne gestion des commentaires. La responsabilité de la gestion des commentaires revient soit au manager, soit au client.

Si tu es face à un client qui préfère se charger lui-même de répondre aux commentaires sur sa page, inutile de lui facturer un tel service. Si ce dernier t’en confie la gestion alors, tu dois prendre en compte cette prestation dans ton devis.

Quels sont les prix du community manager freelance sur le marché ?

Un bon community manager, qui a fait ses preuves dans le domaine, détient à son actif l’expérience nécessaire. Cela va lui permettre d’exiger la meilleure compensation financière qui soit en contrepartie de son travail. Il peut atteindre, s’il est bien organisé, un chiffre d’affaires mensuel qui varie de 5000 à 10 000 euros.

En tant que community manager qui débute, sois sûr que tu vas perdre pied à tes débuts. Tu auras du mal à convaincre un client qui estime que ton tarif est trop élevé alors même que tu as revu tes exigences à la baisse. C’est normal. Ton manque d’expérience limite ton argumentaire devant un client qui se montre réticent.

Une fois que tu commences à gagner en assurance et en expérience veille à ne pas donner des tarifs en dessous de la moyenne. Le salaire d’un community manager freelance est de 2450 euros par mois en moyenne en France.

Salaire d’un community manager freelance : Conclusion

Pour terminer, tu connais maintenant le salaire d’un community manager freelance moyen. Celui-ci dépend de l’expérience, des compétences et des spécificités des missions.

Pour aller plus loin dès maintenant, tu peux regarder ma masterclass gratuite en cliquant ci-dessous. Tu y découvriras comment je voyage à travers le monde grâce au community management et comment tu peux faire la même chose.

Liberté digitale

Prends ta liberté et pars voyager grâce à ton téléphone​

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.